Image default
Bien-être

Prendre soin de soi d’abord : égoïsme ou altruisme ?

Prendre soin de soi d’abord, on entend de plus en plus cette injonction qui serait le « Sésame » pour une vie plus heureuse. Si cela peut sembler une attitude sensée pour certains qui l’applique sans aucun souci ni état d’âme, ce n’est pas celle que beaucoup d’entre nous auraient eu spontanément …

Si vous êtes de ceux qui hésitez à appliquer ce principe, voici un article de Nomi Shannon à  ce sujet, qui m’a paru intéressant et pourrait vous être utile également. Le voilà traduit par mes soins.

Vous êtes en avion, l’hôtesse fait les annonces habituelles : « ...Notez où est votre siège… si le masque à oxygène tombe, avant d’aider quiconque, mettez d’abord le masque à oxygène sur vous-même« .

Vous pensez alors : Attendez une minute ! NON… Je dois d’abord mettre le masque à oxygène sur Petit Jean avant de le mettre sur moi-même, il ne peut pas vivre sans oxygène il est si petit, je peux retenir ma respiration une minute pendant que je l’aide d’abord !!

Je veux dire, n’avez-vous jamais eu cette pensée ? (J’ai TOUJOURS eu cette pensée).

En fait, si je n’avais pas entendu ce même message 576 fois, j’aurais probablement posé le masque sur Petit Jean d’abord ; c’est comme un instinct animal d’aider d’abord les autres avant soi-même.

Alors, pourquoi donc les compagnies aériennes nous disent-elles de poser d’abord les masques sur nous-mêmes ?

« Si vous êtes assis à côté de quelqu’un qui pourrait avoir besoin d’aide, comme un enfant, une personne aux capacités physiques ou mentales réduites ou simplement un conjoint endormi ou groggy, vous devriez poser votre masque en premier, ensuite respirer normalement pendant que vous aidez cette autre personne. De cette façon, si l’autre lutte, vous bénéficierez d’un flux régulier d’oxygène pendant votre lutte avec cette personne pour lui mettre le masque« … de Kevin Coffey, Aircraft Emergency Tips.

Prenez soin de vous en premier

C’est un concept sage, même si au premier abord -intuitivement- cela peut paraître un peu égoïste. Mais… pensez-y une minute.

Quelle est la meilleure façon de prendre soin de vous-même et de ceux que vous aimez…?

La plupart seraient d’accord sur le fait qu’il s’agit d’être au maximum de ses capacités. Votre clarté d’esprit, concentration, énergie, force physique, humeur, sens du bien-être… système immunitaire, santé générale ; mieux vous êtes, mieux vous êtes capable de faire les tâches que vous avez à faire. Mieux vous êtes, mieux vous êtes équipé pour affronter ce qui peut arriver, qu’il s’agisse de soulever un sac de 30 kgs, de pomper de l’eau, de changer un pneu, de tondre un jardin, de prendre soin des autres…

Alors ma première impulsion intuitive d’aider Petit Jean avec son masque à oxygène avant de poser le mien -le concept d’aider les autres avant de s’aider soi-même- est…rétrograde… la vérité est que, pour pouvoir aider les autres, vous devez d’abord prendre soin de vous-même !!!
Mettez ce sauveur autour de votre cou d’abord, avant de vous précipiter pour mettre les autres en sécurité !

Cela a un sens de « Mettre son masque à oxygène d’abord », ainsi vous ne disparaîtrez pas avant d’avoir pu aider quelqu’un. En d’autres mots, cela a un sens de prendre soin de soi-même pour pouvoir gérer tout ce qui arrive.

A l’instant même, écouter les nouvelles peut être stressant. Que pouvez-vous faire pour prendre soin de vous-même afin d’être au mieux de vous-même, quoiqu’il arrive…

Bon, oui c’est mon mantra, c’est le thème de ma lettre d’information, de mon site Web, de mes livres, de mes cours, mais on me demande aussi souvent ce que je pense des « suppléments ». Est-ce que les suppléments devraient être inclus dans une alimentation crudivore ?
Beaucoup de gens m’ont demandé ce que je pense du fait de prendre des suppléments avec une alimentation crue. Ma réponse a toujours été que dans un monde parfait, avec une terre parfaite, des aliments parfaits et des habitudes alimentaires parfaites, la supplémentation ne devrait même pas être envisagée.

Avant l’an 2000, je n’avais jamais recommandé aucun supplément particulier et avais toujours recommandé une recherche personnelle. Mais, pour la toute première fois je m’engage sur un produit complet parfois considéré comme un supplément. En réalité c’est un aliment végétal complet, sauvage, récolté dans l’eau. Je veux parler de l’E3Live, une forme liquide de l’algue bleue-vert du lac Klamath, pure, nutritionnelle (= E3AFA en version déshydratée en gélules, algue Klamath en version déshydratée en poudre ou algue Klamath en comprimés).

Il y a 10 ans, en 2000, j’ai personnellement souscrit à l’E3Live.

Pourquoi est-ce que je continue de tout mon cœur à souscrire à l’E3Live ? Parce qu’il a résisté au test du temps ; parce que de tous les produits que je connais (beaucoup) celui-ci se distingue. Pourquoi se distingue-t-il ? Peut-être parce que c’est un adaptogène… il va là où le corps a le plus besoin de soutien.

Peut-être parce que ce n’est pas du tout un supplément, c’est un aliment.

Aujourd’hui je parle de l’E3Live parce que dans le climat actuel du monde, cela a un sens d’être prêt « à poser son masque à oxygène d’abord«  -prendre soin de soi-même- pour être prêt à ce qui peut arriver personnellement, localement ou globalement. Je crois que consommer l’E3Live peut élever le niveau de santé de chacun. […]

Il y a environ 2 ans, je plaisantais sur le fait d’avoir un stimulant secret qui m’aidait à avoir l’énergie de conduire à travers le pays (de la Caroline du Nord au sud de la Californie) dans une Prius avec un chien de 35 kg en donnant des cours tous les soirs dans de nombreuses villes au fil de ma route, et les gens se demandaient ce que cela pouvait être.

Hé, vous avez deviné, j’utilisais l’E3Live.

(Au cas où lisant ce texte vous ne sauriez pas qui je suis, je fais référence au fait que je vais avoir 69 ans le 31 mai (en 2012), et que je me sens vivre la vie d’une quarantenaire… énergie, mode de vie, aspirations etc…
Je pense que je devais donner cette précision au cas où vous auriez 25 ans et penseriez : qu’est-ce qu’il y a d’extraordinaire sur le fait de traverser le pays, donnant des cours sur la route ?… avec en plus un chien DYNAMIQUE de 35 kg qui a besoin de faire de l’exercice). Nomi en 2015

A lire aussi

Table de massage : Comment choisir sa première table

Irene

Pourquoi vous devriez commencer à vous nettoyer le visage avec de l’huile

Irene

Citations à se remémorer lorsqu’on est entouré de négativité

Irene

L’exercice : une nécessité humaine

Irene

Quels sont les effets de l’utilisation du tapis d’acupression ?

Irene

La cryolipolyse : une technique beauté révolutionnaire

sophie