Image default
Santé

Mythes sur les barres énergétiques

Nombre de personnes ont déjà consommé des barres dites « énergétiques », soit par gourmandise, soit le plus souvent parce que leur emploi du temps surbooké ne leur permettait pas de s’arrêter pour prendre un repas « normal », soit en faisant une randonnée pour combler une petite faim et que c’est très pratique à transporter. Ces petites choses alimentaires leur permettant de conserver leur énergie pour continuer.
Mais ces personnes savaient-elles ce qu’il en était réellement des barres qu’elles mangeaient ?

A cette question voici un article, traduit de l’anglais, qui essaie d’y répondre :

Très peu pour dire la vérité. Nous prenons une barre et ne nous soucions pas de vérifier l’étiquette, mais si nous le faisions nous trouverions des ingrédients artificiels et au mieux une valeur nutritionnelle douteuse.Voici débusqués les cinq plus grands mythes sur les barres nutritives :

  1. Les barres sont pleines d’ingrédients synthétiques hautement transformés – C’est vrai, la plupart des aliments transformés sont bourrés d’ingrédients synthétiques. Ces produits contiennent un surplus de parfums artificiels, de sucrants synthétiques et de chimiques toxiques que ne pouvez même pas prononcer, alors les mettre dans votre corps….  Heureusement, il y a maintenant une large sélection de barres énergétiques faites à 100% d’aliments vrais, poussés et produits simplement tels que la nature le souhaitait. Les versions les plus saines contiennent des aliments biologiques, crus et complets comme les dattes, le beurre d’amande, les graines de chia et les super-aliments verts comme l’herbe de blé, l’herbe d’orge, la spiruline et la chlorella.  Bourrées de vitamines, de minéraux et d’antioxydants tels que le bêta-carotène, le magnésium et la chlorophylle, les super-aliments verts eux en font un puissant stimulant nutritionnel et sont une manière facile d’obtenir plus de végétaux dans votre alimentation. Choisissez des barres énergétiques préparées à basse température ce qui préserve l’activité enzymatique et conserve mieux les nutriments essentiels que les barres préparées à haute température ou cuites.
  2. S’il y a peu ou pas de sucre, c’est beaucoup mieux pour moi – Habituellement les barres à sucre bas contiennent soit du sucralose ou des alcools de sucre. Le sucralose, originellement inventé en tant que pesticide, est en vérité simplement du sucre javellisé par le toxique chlore. En même temps, les sucres d’alcool, tels que le maltitol et l’érythritol, sont fait de maïs génétiquement modifié et peuvent causer des problèmes digestifs et des réactions allergiques.  Le corps humain produit l’ATP, la molécule d’énergie universelle, en combinant protéine, graisse et sucre (avec les vitamines B). Sans le sucre le corps ne peut pas produire de l’énergie, par conséquent toutes les barres énergétiques devraient contenir une source de sucre naturelle, de préférence biologique ! Recherchez des barres énergétiques ayant un bon équilibre de protéines, graisses et hydrates de carbone, en même temps que des vitamines B pour pour une énergie optimale. Vous préférez une barre qui ne va pas vous injecter des chimiques toxiques et détruire votre digestion ? Choisissez celles qui sont faites avec des sucrants naturels et biologiques comme le sucre de canne, le sucre de coco, le miel ou le sirop d’agave.
  3. Si une barre énergétique est enrobée de chocolat, elle n’est pas meilleure qu’une barre-confiserie – Quelques-une des barres énergétiques les plus populaires sont enrobées d’un chocolat extrêmement bon marché de basse qualité, composé essentiellement de lait, de lactose, de sirop de maïs et d’huiles hydrogénées. Ces barres chocolatées contiennent une quantité limitée d’antioxydants et n’offrent pas les bénéfices pour la santé et l’humeur que le chocolat noir de plus haute qualité. De plus, et c’est le plus important, le chocolat non biologique est souvent contaminé avec l’un des plus courants pesticides neurotoxiques, le lindane. Le lindane attaque le cerveau, le foie, les reins et le système endocrinien provoquant un large éventail d’effets secondaires dommageables.  Pour obtenir les meilleurs bénéfices pour la santé, choisissez un chocolat biologique avec des fèves de cacao ou sirop de chocolat qui sont le premier ingrédient indiqué sur l’étiquette. Pour la plus savoureuse combinaison de notes sucrées et amères, recherchez une concentration de 65 à 72% de chocolat, sucré avec seulement du sucre biologique.
  4. Puisque la protéine de soja est dans la plupart des barres, ce doit être la meilleure – Durant des années la protéine de soja fut le meilleur choix pour les barres en raison de sa disponibilité, de sa stabilité et de sa saveur, mais les découvertes de nouveaux ingrédients ont conduit à de meilleurs choix de protéines pour les consommateurs. Pour les athlètes et bodybuildeurs, le lactosérum (petit-lait) est encore le roi des barres protéinées en raison de sa haute valeur biologique, parce qu’elle est prête à l’usage pour la croissance musculaire et la réparation des tissus. Pour ceux qui recherchent une alternative végétale, la protéine des pois est désormais un meilleur choix que, à la fois, le soja et le riz pour diverses raisons. La protéine de soja est un allergène connu venant de la culture la plus largement génétiquement modifiée au monde, alors que le riz contient moins de protéine utilisable par portion et, à moins qu’elle soit poussée et transformée aux USA -ou en Europe…- (la plupart vient de Chine), elle est habituellement contaminée avec des métaux lourds toxiques tels que le plomb et le cadmium. Les pois, d’un autre côté, viennent d’une agriculture respectueuse de l’environnement qui consomme moins d’énergie, d’eau et de fertilisants que les céréales et légumineuses. La protéine de pois contient tous les neuf acides aminés essentiels et est particulièrement riche en lysine, arginine et la chaine des acides aminés : leucine, isoleucine et valine.
  5. Je peux simplement manger une barre et sauter un repas – Un repas parfaitement équilibré devrait contenir tous les nutriments essentiels pour une santé optimale et un bien-être supérieur. Si votre barre est pleine d’ingrédients synthétiques et manque des nutriments-clés, le repas que vous remplacez échouera à répondre à vos besoins basiques quotidiens, et au fil du temps des déficiences nutritionnelles peuvent causer un vaste éventail de maladies. Seules les barres remplies de macronutriments (protéines, graisses et hydrates de carbone) et de micronutriments (vitamines essentielles et minéraux) peuvent être considérées comme un remplacement véritable de repas. Comparez les tableaux nutritionnels de votre barre favorite avec ceux qui contiennent tous les minéraux et vitamines, et choisissez celle qui a le profil nutritionnel le plus complet.

(Source)

NOTE : Vous pouvez trouver des barres énergétiques, hautement nutritives, crues (préparées à basse température) et strictement végétales ici ou bien vous lancer dans leur fabrication !

Accueil » Recettes » Recettes crues » Encas – Snacks » Mythes sur les barres énergétiques

A lire aussi

Se mettre au yoga pour supporter le confinement

Tamby

Sécuriser les personnes âgées avec un détecteur de chute

sophie

Le complément tout en un : alcalinisant, détoxifiant, riche en enzymes, nutritif et bien plus

Irene

Guérir de la maladie de Lyme, de façon naturelle

Irene

Les 10 éléments à éliminer en priorité pour une meilleure santé (1ère partie)

Irene

Comment reprogrammer votre cerveau pour produire de la joie… et plus !

Irene