Image default
Santé

La mélatonine : indispensable au système immunitaire

Vous avez certainement déjà entendu parlé de la mélatonine, ne serait-ce que par les publicités télévisuelles vous vantant les mérites de tel ou tel complexe, indispensable à votre santé !

Mais si vous êtes comme moi, vous n’en savez peut-être pas plus que le fait qu’elle soit une hormone et qu’elle a un lien plus ou moins direct avec le sommeil ! Alors oui c’est vrai, mais elle est en fait beaucoup plus que cela et est d’une importance relativement grande pour tout votre système immunitaire, ce qui n’est quand même pas rien !

Je vous invite à découvrir son rôle et ses multiples implications dans le maintien d’une santé optimale au travers de cet article que je vous ai traduit et écrit par le Dr David Jockers, dirigeant un centre de santé (Exodus Health Center) aux États-Unis, spécialisé dans la perte de poids, la nutrition, l’exercice physique et la chiropractie.

Bien que n’étant pas végétalien crudivore, le Dr Jockers soutient et promeut un régime alimentaire à base de produits biologiques et riche en aliments vivants (donc crus et végétaux).

La mélatonine est connue pour être le régulateur du cycle de sommeil dans le corps. Elle est produite dans la glande pinéale du cerveau et surveille les cycles de sommeil tout en ayant un rôle important dans la guérison et en jouant un rôle de protection anti-oxydante. De nouveaux indicateurs ont montré qu’elle peut également jouer un rôle de régulateur encore plus important sur le système digestif.

Le système digestif humain est considéré par beaucoup d’experts comme étant le « second cerveau » de notre corps, grâce à sa capacité à produire des neurotransmetteurs. De plus, le système digestif présente les mêmes schémas rythmiques que les ondes cérébrales et a un réseau de communication de pointe qui rivalise avec celui du cerveau. L’hormone mélatonine apparaît comme jouant un rôle très important dans la régulation de ces schémas que ce soit dans le cerveau ou dans les intestins.

La quantité de mélatonine dans le système digestif est 400 fois plus importante que dans la glande pinéale. La mélatonine est produite dans des cellules spécialisées, appelées cellules entéroendocrines du tractus gastro-intestinal. Cette super hormone est présente dans toutes les parties du tractus gastro-intestinal tels que le pancréas et le foie.

Les muqueuses des intestins sont pleines de microbes. La plupart des ceux-ci ont une relation symbiotique avec chacun de leur hôte. Ce monde intérieur de bactéries florissantes « respire » les endotoxines toute la journée. Lorsque le niveau d’endotoxines atteint une concentration critique, cela déclenche une réponse immunitaire menée par les interleukines-2. Le sommeil est considéré comme étant cette réponse immunitaire.

Le cycle du sommeil commence avec la production de mélatonine de la glande pinéale. Au milieu de la nuit, l’hormone prolactine est sécrétée en grandes quantités. Ces deux hormones soutiennent une réaction immunitaire qui diminue la microflore dans le but de restaurer un sain équilibre. Ce processus vise également les virus, les bactéries pathogènes, les chimiques fabriqués par l’homme et les protéines étrangères dans le corps.

Le cycle entier dure 8 heures, temps nécessaire pour que se produise les quantités indispensables de mélatonine et de prolactine. Avec le manque de sommeil, ces hormones sont incapables d’améliorer efficacement le système immunitaire  pour nettoyer la microflore et les autres débris toxique du système gastro-intestinal. Chaque nuit pauvre en sommeil paralyse le système immunitaire et  conduit à détériorer les cellules T et la formation naturelle des cellules tueuses.

Dans les intestins, la mélatonine est un important régulateur de la motilité et de l’inflammation. Elle module l’inflammation grâce à sa capacité à contrôler les radicaux libres et les molécules pro-inflammatoires grâce à sa fonction anti-oxydante. De plus, elle influence les bactéries intestinales et la formation des cellules T. Des intestins sains aident à équilibrer le système immunitaire et à réguler les niveaux d’inflammation.

La mélatonine est connue pour aider à améliorer la micro-circulation à travers les intestins ce qui favorise la régénération épithéliale. De plus, elle préserve les niveaux de glutathion et prévient les risques de perturbations lysosomales. Cela est particulièrement important parce que des niveaux plus élevés d’inflammation dans l’intestin aboutit au syndrome de l’intestin irritable, des maladies inflammatoires de l’intestin, à la colite ulcéreuse, …

Lorsque nous dormons, le cerveau produit des cycles de 90 minutes de sommeil à ondes lentes. Elles sont suivies par des périodes de mouvements rapides des yeux durant lesquels surviennent les rêves. Pendant la nuit, les intestins produisent également 90 minutes de contractions musculaires lentes qui sont suivies par de courts moments de mouvements rapides. Lorsque l’intestin est plein la nuit, cela peut interrompre ce processus. De plus, des cycles de mauvais sommeil peuvent affecter de façon dramatique le fonctionnement du système digestif et le processus de guérison dans les intestins.

La mélatonine a montré qu’elle réduisait de manière significative les degrés de libération de cytokine pro-inflammatoire, d’apoptose et globalement de toute blessure du colon. Cela est dû  à la circulation sanguine, à l’immunomodulation et à ses effets anti-oxydants. Il est clair que le sommeil et la fonction digestive ont une relation très intime et que cette relation agit sur tout le fonctionnement du système immunitaire.

En conclusion, un sommeil de qualité et en quantité suffisante est indispensable pour un bon fonctionnement du système digestif et un bon système digestif est nécessaire à un sommeil de qualité.

Donc pensez à dormir suffisamment et à des horaires réguliers, ne mangez pas trop tard (l’idéal étant d’arrêter de manger trois heures avant d’aller se coucher et de dîner léger) et assurez-vous d’avoir vidé votre intestin dans la journée. On ne devrait pas se coucher sans avoir été au moins une fois à la selle ! Sachant que nous devrions y aller après chaque repas comme les bébés, est-ce votre cas ?

Pour vous aider à garder des intestins propres et donc en bonne santé, vous devez éliminer et pour cela vous devez ajouter plus de fibres à votre alimentation et vous hydrater suffisamment. Une façon agréable, rapide et facile de le faire est de consommer des smoothies verts.

Vous apprécierez également l’aide précieuse de ces deux produits :

  • le bock à lavement
  • le psyllium en poudre

Je vous invite si vous ne l’avez pas encore vue à regarder cette vidéo en 3 parties pour en découvrir les bienfaits et le mode d’emploi.

A lire aussi

Les 10 éléments à éliminer en priorité pour une meilleure santé (1ère partie)

Irene

Pourquoi la poussette trio est la star des poussettes ?

Irene

Le complément tout en un : alcalinisant, détoxifiant, riche en enzymes, nutritif et bien plus

Irene

4 astuces pour une meilleure digestion

Irene

Comment devenir vegan ?

Laurent

Pourquoi les drogues ne fonctionnent pas pour le cancer

Irene