Image default
Santé

5 raisons pour lesquelles vous avez encore des problèmes digestifs

2 octobre 2015

Vous êtes passé à une alimentation sans gluten et/ou sans produits laitiers en pensant que c’était LA solution à tous vos problèmes digestifs, pour finalement vous rendre compte que vous continuez à avoir des symptômes désagréables comme des gaz, des ballonnements, de la constipation ou au contraire que vous faites un peu trop de voyages aux toilettes !
Cela peut être vraiment frustrant et vous faire penser que les efforts pour suivre une alimentation « particulière » n’en valent pas la peine. Pourtant d’après mon expérience et celle d’autres personnes, cela vaut pourtant la peine d’éviter ces aliments si vous les soupçonnez d’être un problème pour vous. Toutefois, d’autres facteurs à prendre en considération peuvent être la cause de vos problèmes.

1. Vous avez besoin d’un peu plus de bons amis

Savez-vous que nous avons 100 billions de bactéries qui vivent dans notre intestin ? En fait, nous sommes davantage constitués de bactéries que de cellules. Les différents types de bactéries et leur présence jouent un rôle important sur la santé de notre système digestif et notre santé générale. La dysbiose (déséquilibre du microbiote ou flore intestinale) apparait lorsqu’il y a un déséquilibre : en général quand il y a trop de « mauvaises » bactéries par rapport aux « bonnes » bactéries.

L’utilisation de médicaments tels que les antibiotiques ou autres prescriptions médicamenteuses, le stress et les aliments transformés contribuent à ce déséquilibre. Si vous souffrez toujours de problèmes digestifs, vous pourriez avoir besoin de réensemencer votre intestin avec de bonnes bactéries. Cela peut être fait en prenant un supplément de probiotiques ou des aliments ou boissons fermentés tels que le kombucha, le kefir, le rejuvélac ou le kimchi. Pour maintenir une bonne santé digestive, il est recommandé d’inclure des aliments lacto-fermentés dans votre alimentation quotidienne (le chou crue de la choucroute par exemple).

2. Vous associez mal les aliments entre eux.

Différents types d’aliments demandent différents types d’enzymes* pour être correctement digérés. Lorsque trop d’aliments différents sont consommés en même temps, le corps peut avoir des difficultés à produire tous les bons enzymes pour assimiler le repas. Cela peut entrainer une mauvaise digestion de certains aliments et des symptômes désagréables comme des gaz, des ballonnements et une mauvaise assimilation. Il y a quelques règles simples à respecter pour que la digestion se fasse correctement.

  • Manger des aliments riches en protéines au début du repas parce qu’ils demandent beaucoup d’acide stomacal pour être digérés.
  • Les protéines sont mieux digérées avec les verdures et des légumes ne contenant pas d’amidons.
  • Les protéines et les amidons ne doivent pas être consommés en même temps parce qu’ils se digèrent mieux séparément.
  • Il est préférable de consommer les fruits seuls, ou alors en très petites quantités après un repas (ou 10 à 30 mn avant le repas : seuls ils se digèrent très vite) pour éviter leur fermentation avec d’autres aliments ce qui entrainerait des symptômes comme des gaz et des ballonnements.

Voir également cet article traitant des combinaisons alimentaires (et cet excellent petit livre).

* Il peut être également très bénéfique en avançant en âge, avant des repas de fête souvent lourds et riches, ou si l’on expérimente simplement des difficultés de digestion, de prendre avant chaque repas des enzymes digestives. 

3. Le stress ne réussit pas à la digestion

De hauts niveaux de stress sont souvent responsables d’une digestion perturbée. Lorsque vous ressentez ou expérimentez du stress, une série de réactions physiologiques sont déclenchées dans le corps et placent votre corps dans un état de « menace ». Cela est appelé la réponse « du combat ou de la fuite ».

Dans cet état, le corps met la digestion en attente, le sang est dévié du système digestif, moins d’enzymes sont produits et moins d’acide chlorhydrique est sécrété. Le stress perturbe également l’équilibre des bonnes bactéries dans l’intestin.

En tant que personne ayant souffert du syndrome de l’intestin irritable pendant des années, apprendre à gérer le stress a transformé ma santé digestive. Engagez-vous régulièrement dans des activités qui vous aident à déstresser.

Observez-vous et demandez-vous ce qui vous fait vous sentir bien et ce qui vous fait vous sentir mal, déprimé. Déterminez ce qui doit rester dans votre vie et ce qui doit en partir. Et si quelque chose ne peut pas être évité, réfléchissez à ce que vous pouvez intégrer comme éléments déstressants pour limiter ses effets négatifs sur votre santé et votre bien-être.

4. Vous faites autre chose pendant que vous mangez.

Regarder la télévision, être assis devant votre ordinateur, lire ou conduire pendant que vous mangez sont tous des stimuli de distraction qui peuvent nuire à notre capacité de digestion des aliments. Les distractions telles que les multi-tâches peuvent être enregistrées comme du stress par le corps, déclenchant une réponse comme celle décrite ci-dessus.

Une étude souvent citée, menée en 1987 et publiée dans le Journal de la Gastroentérologie, a montré que le simple fait d’être sous l’effet de deux stimuli différents à la fois, pendant que l’on mange, affecte dramatiquement le métabolisme et la digestion des aliments, même si ces situations ne sont d’ordinaire pas considérées comme étant stressantes. Prêter attention à ce que vous mangez et pratiquer l’alimentation consciente garantit que vous digérerez complètement votre nourriture et recevrez le bénéfice complet de celle-ci.

5. Vous consommez beaucoup d’aliments du commerce sans gluten ou sans produits laitiers.

Bien que le gluten et les produits laitiers aient été supprimés, vous constaterez que le pain, les biscuits, les crackers et autres aliments emballés, si vous vous penchez sur leurs étiquettes, sont souvent pleins d’additifs et de conservateurs qui peuvent exacerber les problèmes digestifs. Concentrez-vous sur des aliments complets et « vrais » qui sont naturellement sans gluten et sans produits laitiers et le moins transformés possible. Utilisez ces produits comme ingrédients pour créer vos propres versions de vos anciens plats/encas favoris. Nos corps sont conçus pour assimiler des aliments naturels !

Source : Article d’Annabelle Matson, coach de santé et de bien-être, traduit en français et complété par Nadège Pairain.

A lire aussi

Sécuriser les personnes âgées avec un détecteur de chute

sophie

Quelle est votre charge toxinique ?

Irene

Découverte du chia et recette du gel de chia

Irene

Amandons d’abricots et cancer : la véritable histoire du Laetrile

Irene

Enfants obèses : changements profonds en 4 semaines grâce au végétalisme

Irene

À la decouverte du cannabis thérapeutique

sophie