Image default
Vegan / Bio

Les fruits : mauvais pour la santé ?

24 novembre 2010

Je vous fais la traduction d’un article écrit par Victoria Boutenko, la reine des smoothies verts, et paru dans sa dernière newsletter concernant le sujet controversé de la consommation des fruits :

C’est un des sujets les plus déroutants aujourd’hui dans le monde de l’alimentation vivante. Plusieurs des spécialistes de l’alimentation crue végétalienne recommandent d’éliminer presque complètement les fruits de leur alimentation. En même temps, les autres experts suggèrent de manger 20 bananes par jour. Qui a raison?

Selon moi, les deux avis ont des raisons valables. Laissez moi vous expliquer.

Récemment, j’ai visité plusieurs grandes villes dans le Midwest des Etats-Unis, Chicago, Détroit, Cleveland et d’autres encore. Alors que je cherchais des ingrédients pour mes smoothies verts, je me suis rendue dans beaucoup de magasins différents. J’ai été profondément affligée de constater la maigre variété et le mauvais état des végétaux en général, et des fruits en particulier. Certains magasins avaient un petit peu de produits biologiques mais la plupart n’en avait pas. Les marchés également n’avaient pas ou peu de produits biologiques. J’ai pu trouver des verdures qui n’étaient pas flétries mais je fus pratiquement incapable de trouver des fruits mûrs, biologiques. Pas étonnant que mes smoothies étaient si peu goûteux; seule ma forte conviction en leurs bienfaits me permit de les boire. Les pommes, pêches et poires étaient toutes vertes, dures comme de la pierre et sans parfum ni goût. Les baies et les raisins n’étaient pas mûrs et souvent moisis. Les oranges, grenades et kiwis étaient verts et acides. J’ai demandé à plusieurs personnes de me décrire le goût d’un ananas; ils m’ont tous dit que c’était acide. Chaque fois que je me suis rendue dans un magasin dans le Midwest j’avais une pensée émue pour les clients. Je pensais, comment puis-je suggérer aux gens de faire des smoothies verts si la majorité n’a pas accès à des produits sains ?

J’ai fait quelques recherches sur les qualités nutritives des fruits. Malheureusement, j’ai découvert qu’il y avait très peu d’études faites sur le sujet des bénéfices nutritionnels des fruits mûrs. Encore mieux, plusieurs sources en ligne annonçaient que les qualités nutritives des fruits étaient meilleures lorsqu’ils étaient cueillis verts et qu’on les laissait mûrir sur les étals. A mon avis, c’est une mauvaise conclusion. Étant végétalienne crudivore depuis 17 ans, j’ai appris que je ne pouvais pas vivre avec des fruits non mûrs, poussés de manière conventionnelle. Chaque été, je vais dans des fermes où l’on peut cueillir soi-même des fruits mûrs, de climats tempéré et tropical, et j’ai noté plusieurs choses évidentes sur les fruits mûrs fraîchement cueillis:

  • ils ont une odeur forte et plaisante
  • leur peau est fine et facile à peler
  • leur goût est reconnaissable et riche
  • La majorité des humains trouve le goût des fruits mûrs agréable
  • Il y a des mouches de fruits et des insectes volant autour
  • Les graines sont foncées
  • Quand je consomme un fruit mûr, je me sens rassasiée pendant plusieurs heures.

Après avoir lu cette lettre, certains d’entre vous pourraient dire qu’il est impossible de livrer des fruits mûrs dans les magasins. J’avais l’habitude de penser comme ça. Cette année, j’ai visité 21 pays et bien sûr, j’ai fait les courses partout. J’ai découvert que dans certains pays les fruits étaient chers et rares, cependant leur qualité était bien supérieure à celle de la plupat des supermarchés du Midwest. Même en Russie et en Europe de l’Est j’ai pu trouver de superbes framboises, des fraises sauvages, du raisin mûr, des abricots si mûrs qu’ils étaient presque clairs et étaient juteux et doux. Je fus particulièrement surprise par le goût si délicieux des prunes; l’habituel goût acide de celles trouvées dans ma ville m’avaient  découragée d’en acheter.

J’ai interrogé plusieurs diabétiques en Europe. Ils m’ont expliqué comment leur taux de sucre sanguin n’était pas affecté par la consommation des fruits mûrs et biologiques. D’un autre côté, s’ils consommaient des fruits pas mûrs, poussés conventionnellement, ils devaient s’injecter plus d’insuline. Cela me surprit parce que j’avais toujours pensé que plus le fruit était mûr plus il contenait de sucre. La seule explication à laquelle je pensais est que dans les fruits mûrs, biologiques, le sucre vient avec d’autres facteurs importants qui permettent au corps d’absorber les sucres sans les effets secondaires négatifs. Je propose que les scientifiques fassent plus de recherches sur la comparaison nutritionnelle entre les fruits mûrs et les fruits pas mûrs.

Je comprends complètement comment manger seulement des fruits non mûrs, issus de l’agriculture conventionnelle peut être considéré comme mauvais pour la santé.

Certains d’entre vous peuvent se demander, qu’est-ce que je fais si je n’ai pas accès à des fruits de grande qualité ? Tout d’abord, soyez conscient. Ensuite, allez cueillir vous-même dans les fermes qui le proposent l’été et congelez baies et fruits pour l’hiver. Enfin, demandez à vos maraîchers et voyez s’ils peuvent vous aider à trouver un moyen de vous approvisionner avec des produits biologiques.

J’ai une histoire à partager avec vous. En avril, je suis arrivée en Thaïlande à 3 heures du matin. Valya était arrivée le jour précédent et avait préparé des morceaux de fruit pour moi, sachant que je serais affamée après 16 heures de vol. Je n’ai pas pu reconnaitre le fruit, qui était si succulent que je réveillais Valya pour lui demander ce que c’était. Elle me regarda avec ses grands yeux ronds, haussant les épaules et dit « Ce sont des mangues« . Cette anecdote illustre bien la grande différence de goût entre le même fruit mûr et celui qui ne l’est pas.

Voici un autre exemple. Les agrumes ont besoin de beaucoup de temps pour mûrir. Certains comme les pamplemousses, peuvent prendre jusqu’à 8 mois pour mûrir. Une fois qu’ils sont séparés de l’arbre, ils ne vont pas devenir plus sucrés ni continuer à mûrir. Si les fruits sont cueillis « verts », souvent ils vont subir une altération ou un déverdissage pour devenir orange ou jaune. Certaines oranges sont colorées artificiellement et « cirées » avant d’être vendues. Le déverdissage changera seulement la couleur de la peau des agrumes. Il ne va pas les mûrir intérieurement. Exposer les fruits à l’éthylène sous contrôle des conditions environnementales entraîne le déverdissage.

Beaucoup de gens ne sont pas au courant que la plupart des agrumes dans les magasins ne sont pas mûrs et par conséquent sont acides. Récemment j’étais en voyage pour le travail en Californie et j’ai eu la chance d’acheter quelques oranges Valencia mûres. Lorsque je les ai partagées avec mes amis de l’Oregon, beaucoup d’entre eux furent si stupéfaits par leur douceur, leur riche parfum et leur apparence que j’ai décidé de les prendre en photos. Notez que les oranges Valencia mûres développent des bosses sur leur peau :

Mon avis est que les fruits, s’ils sont mûrs et biologiques, sont une part importante de l’alimentation humaine. En outre, je crois qu’aucun humain ne peut recevoir une nutrition adéquate sans la consommation de fruits de grande qualité. Cependant je ne recommande pas un régime exclusivement fruitarien parce qu’il n’est pas complet. Les verdures sont les aliments les plus nutritifs sur notre planète. Dans ma pyramide alimentaire, les verdures prennent la première place et les fruits biologiques mûrs prennent la seconde. Ce que vous placez au sommet de votre pyramide est votre choix personnel, ce qui est un autre grand sujet.

A lire aussi

Y aurait-il un régime idéal, fonctionnant pour tous ?

Irene

Chocolat cru lait de coco-mangue séchée, Chocolat cru aux amandes et Tamari, barre aux mûres blanches, farine de coco … et des livres de recettes !

Irene

Le mythe de l’indispensable petit-déjeuner

Irene

XYLITOL, sucre sain ou pas ? | Veg an’bio

Irene

Manger des verdures : essentiel pour l’intelligence et la créativité !

Irene

Peut-on manger cru en hiver ?

Irene