Image default
Santé

Astuces et conseils d’une naturopathe pour soutenir vos glandes surrénales

13 mars 2016

Vous êtes-vous déjà réveillé(e), même après une longue nuit de sommeil, en vous sentant paresseux(se) et en souhaitant dormir encore quelques heures supplémentaires ?

Il s’agit là d’un des nombreux signes de la fatigue surrénale. Il s’agit malheureusement d’un mal bien plus commun que l’on penserait et peut-être en souffrez-vous sans le savoir ou sans avoir jamais donné un nom à votre mal-être.

C’est pourquoi je vous propose de découvrir l’analyse et les conseils du Dr Ritamarie Loscalzo, naturopathe américaine, que nous apprécions particulièrement depuis de nombreuses années et dont nous avons déjà traduit plusieurs articles, toujours très riches en informations de qualité, comme ceux-ci sur les problèmes de thyroïde, la détox et l’allaitement, les intolérances à la verdure ou encore au gluten.

La fatigue surrénale est un problème de santé commun dans notre société à toute allure et stressante. Vos glandes surrénales sont le mécanisme de votre corps destiné à répondre aux situations stressantes. Autrefois, cela signifiait être chassé par un tigre ou avoir à affronter un hiver rigoureux sans abri ou vêtements adéquats.

Heureusement pour nous, les tigres et le manque de vêtements ne sont plus des problèmes auxquels nous devons faire face régulièrement. Malheureusement, nous avons nos tigres modernes et ils poursuivent certains d’entre nous 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Les tigres des temps modernes qui stressent nos surrénales :

  • les délais au travail
  • jongler entre l’emploi du temps des enfants et le vôtre
  • s’inquiéter à propos de l’économie
  • un parent ou un enfant malade
  • un patron qui n’est pas raisonnable

Quel que soit votre « tigre », la réponse de votre corps est similaire à celle provoquée par un vrai tigre vous pourchassant. Vos glandes surrénales entrent en action et font ce qu’elles font de mieux … vous faire entrer dans ce que l’on appelle souvent le « mode combat/fuite » et en termes scientifiques « la dominance du système nerveux sympathique ».

Dans un état d’hypervigilance des surrénales, votre rythme cardiaque augmente, votre respiration s’accélère et l’alimentation en sang de votre cerveau et de vos organes vitaux diminue et est envoyée dans les extrémités … ainsi vous pouvez courir ou vous battre.

De plus, l’activité de votre système digestif diminue et les sphincters (les valves entre les différentes sections du système digestif) sont tendus. C’est pour vous empêcher d’avoir une envie pressante d’utiliser les toilettes au milieu d’une fuite ou d’un combat avec un tigre.

Transposez cela dans la vie moderne, si vous êtes stressé et inquiet la plupart du temps, et vous augmentez votre risque d’indigestion, de constipation, de gaz et de ballonnements ainsi que le risque de problèmes circulatoires et de cœur dus à un rythme cardiaque accéléré sur une longue période.

Oh et j’ai oublié de mentionner qu’en mode « combat/fuite », votre libido s’évanouit aussi. Cela ne vous aiderait pas d’avoir des idées lubriques lorsque vous essayez d’échapper à ce tigre ! A un niveau biochimique les mêmes molécules chimiques qui produisent le cortisol, l’hormone des surrénales qui augmente sous l’effet du stress, sont également nécessaires pour produire l’œstrogène, la progestérone et la testostérone, tous indispensables pour une libido et une fonction reproductive normales.

Un autre problème avec le cortisol c’est qu’en excès il peut causer des dommages à votre mitochondrie, l’énergie à l’origine des mécanismes dans chacune de vos cellules. Le cortisol endommage également votre hippocampe, la partie de votre cerveau qui aide la mémoire à court terme. Êtes-vous déjà entré dans une pièce pour oublier ce que vous étiez venu y chercher ? C’est probablement parce que votre hippocampe a été entravé par le cortisol que vous avez produit lorsque vous étiez stressé.

Alors si cela vous concerne, que pouvez-vous faire pour arranger cela ?

Durant mes plus de vingt années de pratique clinique, j’ai vu beaucoup de cas de burn-out surrénal et les dommages causés par le stress chronique.

Heureusement, il y a des actions que vous pouvez entreprendre pour inverser ces dommages et réparer vos glandes surrénales. Mais si vous continuez à être stressé, vous ressemblerez beaucoup au hamster qui court dans sa roue … travaillant dur mais n’arrivant jamais nulle part. Réparer vos glandes surrénales et transformer votre réponse au stress prend un peu de temps et d’entrainement mais les transformations que vous expérimenterez peuvent être miraculeuses.

Retrouvez votre énergie avec ces astuces :

1. Apprenez la gestion du stress et les techniques de transformation du stress. L’une de mes techniques préférées s’appelle HearthMath et utilise une combinaison de respirations profondes, en vous focalisant sur votre cœur et un sentiment de gratitude. Cela a complètement changé ma vie.

2. Nourrissez vos glandes surrénales. Savez-vous que 80% de la vitamine C est utilisée par le corps pour les glandes surrénales ? Le stress en excès épuise vos réserves de vitamine C et peut entrainer des allergies, une mauvaise cicatrisation des plaies, des ecchymoses et une sensibilité accrue face aux rhumes, à la grippe et autres maladies infectieuses. Vos glandes surrénales utilisent aussi beaucoup de vitamines B, particulièrement l’acide pantothénique et la B6. C’est pourquoi de nombreux complexes vitaminiques à base de vitamines B sont appelés des formules « anti-stress ». Avoir une alimentation composée en majorité d’aliments verts, entiers et crus, vous assurera un apport adéquat de nutriments pour maintenir en équilibre vos glandes surrénales lorsqu’elles seront revenues à la normale. Toutefois, lorsque vous serez sur le chemin de la guérison, une supplémentation est souvent nécessaire. J’ai créé un programme spécial, dédié à ce sujet, appelé CAFE : Correcting Adrenal Fatigue and Exhaustion (Corriger la fatigue surrénale et l’épuisement) que vous pouvez trouver ici.

3. Soutenez les systèmes de détoxification de votre corps en faisant des nettoyages réguliers. Avouez-le, manger sur le pouce, faire des choix alimentaires, même occasionnellement, mauvais et être stressé impacte la capacité de votre foie à faire son travail de nettoyage. L’une de mes manières préférées de nettoyer mon corps est de le faire avec des smoothies verts. Même si je mange vraiment très sainement de manière quotidienne, que je fais de l’exercice physique régulièrement et fais mes exercices de HeartMath pour le stress tous les jours, je ne suis pas parfaite. Cela m’arrive d’être stressée parfois. Je suis exposée à des toxines et je mange sur le pouce plus souvent que je ne le voudrais.

Si le sujet de la fatigue surrénale vous interpelle, vous serez probablement intéressée par ces autres articles de notre blog :

A lire aussi

Le problème avec les suppléments vitaminiques

Irene

Comment aider votre corps à supporter le stress

Irene

La viande est-elle un aliment-santé pour l’Homme ?

Irene

La Hongrie, le leader du tourisme dentaire

sophie

Soyez zen en moins de 10 mn + les bases de la méditation pour aller plus loin

Irene

Choisir le thermomètre selon les besoins, les règles à savoir

Irene