Image default
Vegan / Bio

Ganache crue au chocolat

26 avril 2016

Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir la superbe recette de Laurence, très rapide à réaliser et particulièrement chocolatée ! Une douceur idéale pour le week-end lorsque l’on a pas envie de se compliquer la vie mais quand même de se faire plaisir.

Elle pourra être préparée à l’avance (c’est à dire la veille du week-end par exemple) et dégustée aussi bien au petit-déjeuner si l’on est très gourmand (et si possible après un jus vert/smoothie vert pour alcaliniser d’abord le corps), qu’au goûter ou encore pourra, sans aucune honte, faire honneur à une table de fête.

Voici ce qu’en dit Laurence :

J’ai imaginé une sorte de « bowl cake » à préparer la veille comme on le fait avec les chia puddings ou les overnights oats/puddings). Facile lorsque l’on choisit de « crusiner » finalement. J’avoue que la simplicité et l’authenticité de l’alimentation vivante m’attire chaque jour un peu plus. Si elle demande un poil d’organisation en sus de celle nécessaire habituellement lorsque l’on choisit le home made (fait-maison) et une épicerie relativement bien achalandée (je parle de mes placards là !) , la cuisine vivante est véritablement assez simple d’exécution (je parle du quotidien, vous l’aurez compris, plusieurs enseignes  et chefs de cuisine crue, à Paris, Copenhague ou ailleurs me feraient de gros yeux si je réduisais la gastronomie du cru à mes petits repas !) et tellement savoureuse que l’on ne peut être qu’agréablement surpris par les saveurs que dégagent les assiettes. (…)

L’alimentation vivante fait redécouvrir le véritable goût des produits et l’on s’aperçoit ainsi très vite que peu de fioritures et d’ajouts sont nécessaires pour apprécier son assiette telle qu’elle est stricto sensu. Moins de sel et plus de bonnes graisses (huiles riches en oméga 3, noix et graines de toutes sortes, moins de sucre et plus de fruits séchés (pruneaux, dattes, canneberges, figues). Bref l’équilibre se fait au fil des semaines, tout en douceur et naturellement. Le palais est plus exigent mais s’ouvre volontiers à des textures encore inconnues, des mélanges de saveurs !!! On découvre ou redécouvre les graines germées (j’ai un vrai petit « jardin » de graines -légumineuses notamment- qui poussent partout dans ma cuisine en permanence) et on s ‘intéresse de plus en plus aux produits lacto-fermentés. Bref, tout cela est très joyeux surtout si l’on en vient aux desserts tout crus avec plein de cacao et de coco inside (à l’intérieur) !

C’est ainsi que je vous propose ce petit encas-dessert-petit-déjeuner qui doit néanmoins, se savourer et rester une gourmandise à réaliser et consommer de manière exceptionnelle (et pas régulièrement tous les jours, je sous-entends !), par exemple une fois par semaine.

La farine de noix de coco crue n’est en fait pas une farine comme on l’entend généralement mais plutôt une poudre que l’on utiliserait comme la poudre de noix ou d’amandes à la différence que la farine de coco est plus légère. En effet, la chair de noix de coco est d’abord dégraissée avant d’être séchée à moins de 45°C. puis réduite en poudre fine. Elle est donc particulièrement intéressante si vous surveillez votre consommation de graisses.

Elle parfume agréablement une préparation (tout en étant plus discrète que la noix de coco râpée) et apporte beaucoup de fibres et de la texture aux desserts.

La purée crue de graines de tournesol, quant à elle, est riche en fibres, en graisses polyinsaturées, en minéraux et en antioxydants. Les graines sont en général plus faciles à digérer que les oléagineux (noix, amandes, noix de cajou, noix du Brésil…). Si l’on ajoute à cela que les graines de tournesol ont un goût assez peu prononcé, cette purée de graines de tournesol est parfaite pour la réalisation de desserts un peu sophistiqués qu’elle rendra plus digestes sans en perturber l’harmonie des autres ingrédients.

Pour 2 à 4 personnes selon les portions

Pour la sauce au cacao cru :

  • 2 c. à soupe de cacao cru en poudre
  • 1 c. à soupe rase d’huile de coco crue
  • 1 c. à soupe de beurre d’oléagineux (amande ici)
  • 2 c. à soupe d’eau (à température ambiante) + 1 c. à soupe de lait de coco (délayées ensemble)
  • 1 pincée de vanille
  • 1 c. à soupe de sucre complet (facultative)
  • 1 pincée de fleur de sel (optionnelle mais conseillée)

Dénoyauter les dattes et peler les bananes.

Mettre tous les ingrédients dans le blender et augmenter progressivement la puissance. Si votre appareil n’est pas aussi performant que le mien, faire tremper les dattes dans de l’eau tiède 10 à 15 minutes au préalable et ajouter un filet de lait végétal (attention, pas trop ou dans ce cas, prévoir une 1/2 cuillère en plus d’huile de coco car sans cela, la préparation sera trop liquide et pas assez dense et elle ne se solidifiera pas au réfrigérateur).

La texture est semblable à une mousse très dense mais qui se détache bien des bords du blender. Bref, une texture de ganache !

Réserver la préparation au frais 4 heures minimum, une nuit au mieux. Penser à utiliser de petits moules à muffins ou tartelettes par exemple pour une jolie présentation (après, il sera difficile de former les petits fondants).

Le lendemain, mixer tous les ingrédients ensemble et veiller à ne pas utiliser une eau ni trop chaude ni trop froide et surtout une eau de source (histoire de privilégier la pureté du dessert).

Le coulis de cacao cru est prêt.

Napper vos portions individuelles (ici, on a pu réaliser 4 gourmandises mais 2 gourmands pourront engloutir l’ensemble sans problème. Penser à ce titre à doubler les quantités de sauce crue si vous aimez que ça dégouline !) et servez sans plus attendre avec quelques tranches de fruits frais, des copeaux de coco, des éclats de fèves de cacao cru, bref avec tout ce qui vous fera plaisir.

Merci Laurence pour cette superbe et alléchante recette !

N’hésitez pas à découvrir son magnifique compte Instagram.

A lire aussi

Marre d’entendre parler du kale ? 5 autres super verdures à consommer à la place

Irene

Smoothie vert de Noël

Irene

5 boissons saines pour alcaliniser votre corps au réveil

Irene

Grossesse végétalienne : témoignage

Irene

Manger des verdures : essentiel pour l’intelligence et la créativité !

Irene

Trempette aux épinards (sans produits laitiers, sans gluten)

Irene