Image default
Vegan / Bio

Marre d’entendre parler du kale ? 5 autres super verdures à consommer à la place

3 septembre 2015

Kale par-ci, Kale par-là, si vous naviguez un tant soit peu sur internet et que vous vous intéressez à votre santé et à l’alimentation, je suppose que vous avez déjà entendu ce nom bizarre. Au cas où vous auriez échappé à la folie du kale, vous trouverez dans cet article toutes les informations sur l’objet de cette nouvelle mode.

Loin de moi l’idée de dénigrer ou de minimiser les bienfaits formidables de ce chou tellement délicieux ! Il se trouve juste que, bien qu’ayant autrefois parfaitement poussé en France et étant alors très commun, pour une obscure raison (cherchez du côté de l’agriculture intensive) et bien qu’il soit désormais très à la mode, il est encore assez difficile à trouver sur les étals de maraîchers. Nulle raison de désespérer pour autant en pensant aux bienfaits qui vous passent sous le nez.

D’abord, à défaut de le trouver frais, biologique, en poudre ce qui n’est déjà pas mal du tout et est surtout très pratique lorsque le choix des verdures fraîches à votre disposition est limité.

Ensuite, nous avons à notre disposition quelques autres verdures, plus communes pour le moment chez nous, qui feront une très bonne alternative.

Le cresson

Le cresson a beaucoup fait parler de lui l’été dernier lorsqu’une étude du Centre de Contrôle et de prévention des maladies l’a sacré « légume le plus nutritif de la planète ». Il est vrai qu’une seule tasse (250 ml) couvre un quart de nos besoins quotidiens en vitamine A et en vitamine C ainsi que tous nos besoins en vitamine K. Le cresson apporte également une petite quantité de calcium et de manganèse pour soutenir la santé des dents et des os.

Le cresson est parfait dans les salades auxquelles il apporte sa saveur poivrée. Une petite poignée dans une soupe crue, haché ou mixé, en relèvera le goût.

Vous trouverez de nombreuses recettes de soupes crues
dans notre livre téléchargeable immédiatement ici.

Les feuilles de brocoli

Les feuilles de  brocoli gagnent progressivement  en popularité, avec raison. Pas toujours faciles à trouver, à moins d’avoir son propre potager, elles pourront être très avantageusement remplacées par des pousses de brocoli, plus faciles à vous procurer (puisqu’il suffit de ces petites graines pour en avoir sous la main à tout moment) et encore plus nutritives (les pousses et graines germées sont 100 fois plus riches en enzymes que le légume arrivé à maturité !).

Une tasse (250 ml) de feuilles de brocoli couvrent 100% de nos besoins quotidiens en vitamine A et la moitié de nos besoins en vitamine C en plus d’une petite quantité de manganèse, de calcium et de potassium. De plus, parce que les feuilles de brocoli sont généralement coupées puis jetées au moment de la récolte, promouvoir leur consommation participerait à la réduction du gaspillage alimentaire. Ce qui en ferait un vrai super-aliment !

Les feuilles de brocoli ou les pousses peuvent être consommées de la même manière que les feuilles de kale : en soupes, en salades, dans les smoothies… Si vous arrivez à avoir des feuilles de brocoli suffisamment larges, vous pourrez les utiliser comme wraps que vous farcirez pour en faire de délicieux sandwichs sans gluten.

L’oseille

L’oseille qui ressemble à un croisement entre l’épinard et le pissenlit, a un goût acide bien particulier qui la distingue clairement.

Elle est riche en vitamines puisqu’une tasse (250 ml) couvre tous nos besoins quotidiens en vitamines A et C, tout en stimulant la métabolisation des vitamines B comme la riboflavine et la B6. L’oseille est également une excellente source de magnésium avec 36% des apports journaliers recommandés, ce qui en fait un allié de choix pour la bonne santé de os.

L’acidité de l’oseille (qui est bien moindre sous sa forme crue que cuite soit dit en passant) apportera un plus dans vos sauces. Vous pourrez également l’essayer sous la forme de ce pesto :

  • mixez des feuilles d’oseille crue avec de l’huile d’olive, de la levure maltée et des noix ou des graines de tournesol (de préférence trempées et déshydratées au préalable pour éliminer les inhibiteurs d’enzymes).

Le chou-rave

Vous avez probablement déjà vu un chou-rave. Toutefois ces magnifiques feuilles restent parmi les plus ignorées des verdures, ce qui est bien dommage !

Le chou-rave en lui-même est déjà un excellent légume, très riche en potassium et en vitamine C, en plus d’avoir un goût particulièrement doux pour un chou, ce qui en fait un légume assez facile à faire manger aux enfants en particulier ou aux palais délicats. Une tasse de chou-rave (250 ml) couvre 14% de nos besoins quotidiens en potassium et 140% de nos besoins en vitamine C. Le chou-rave participe donc à la bonne santé de notre cœur en renforçant les vaisseaux sanguins et réalimente le corps en électrolytes dont nous avons tellement besoin. Les feuilles quant à elles, en plus d’avoir les mêmes qualités, sont très riches en vitamine K.

Idée-recette pour consommer le chou-rave dans son intégralité en un seul plat :

  • Râpez ou tranchez finement le chou-rave épluché.
  • Ajoutez des segments de pamplemousse.
  • Hachez finement les feuilles du chou-rave.
  • Assaisonnez avec une vinaigrette légère.

Si elles sont assez grandes, les feuilles de chou-rave font d’excellents wraps (faute de crêpes), souples et solides à la fois que vous garnirez d’une salade (de nombreuses recettes ici) ou d’une farce de noix avant de les rouler sur elles-mêmes pour bien enfermer leur garniture (voir cette vidéo).

Inspiré d’un article de Sylvie Tremblay, nutritionniste dont les articles sont parus entre autre dans le San Francisco Chronicle, le Houston Chronicle et le Arizona Republic.

A lire aussi

7 jours de smoothies verts… ça vous tente ?

Irene

Les bienfaits des flocons d’avoine + 2 recettes en vidéo

Irene

Le mythe de l’indispensable petit-déjeuner

Irene

Comment se préparer à un jeûne aux jus

Irene

Smoothie vert salé de Printemps pour détox gourmande

Irene

Détox de Printemps 2 jours – Le planning

Irene