Image default
Formation / Education

La transition écologique à l’épreuve de la crise

La crise de la Covid-19 a réveillé la conscience écologique des Français. Au terme de plusieurs mois de confinement, ceux-ci portent plus que jamais un regard exigeant sur les tenants et les aboutissants de la transformation de l’économie et de l’écologie dans l’hexagone.

L’État fait un retour triomphant aux affaires

Une crise sanitaire telle que celle que nous vivons présentement est systématiquement propice à la crainte d’une crise économique majeure. Et comme une économie en berne engendre des conséquences désastreuses sur le plan social, la protection est le maître mot que pratiquement huit Français sur dix plébiscitent.

D’après un sondage réalisé par l’IFOP, 65 % des répondants jugent que la protection des emplois traditionnels doit passer avant la révolution numérique. De plus, ils attendent de l’État qu’il prenne des mesures de protection fortes contre les licenciements et les inégalités.

L’État fait donc un grand retour dans le cœur des Français qui sont de plus en plus séduits par le principe de nationalisation au détriment de celui de privatisation.

L’État doit également jouer un rôle déterminant sur le plan de la protection de l’environnement

La crise de la Covid-19 a définitivement changé la perception des citoyens concernant le réchauffement climatique.

Plus que jamais, l’heure est à la réflexion pour trouver et mettre en œuvre les bonnes idées nécessaires à la transition écologique. Les Français adhèrent de fait de plus en plus aux idées vertes. Notamment, les jeunes générations sont totalement convaincues et militent ardemment pour cette cause. Cependant, des questions restent en suspens.

  • La transition écologique est-elle véritablement compatible avec une transformation économique à la sortie d’une crise sanitaire ?
  • L’État a-t-il vraiment les moyens et la volonté de se pencher sur l’instauration d’une souveraineté industrielle ?
  • Les Français peuvent-ils compter sur les pouvoirs publics pour lutter avec vigueur contre les inégalités et mettre un grand frein aux flux migratoires ?

Les impératifs économiques ne sont pas toujours en adéquation avec l’environnement et le social. Et il faudra faire preuve de beaucoup de délicatesse pour les faire cohabiter.

A lire aussi

Créer un bon CV : comment attirer l’attention du recruteur ?

Tamby

Comprendre le fonctionnement du RGPD et DPO

Irene

Retard de paiement : une situation désagréable à résoudre

Irene

Les raisons d’enseigner une langue étrangère à vos enfants

Tamby