Image default
Voyage

Pourquoi participer à une classe verte ?

Notez cet article

 Dans l’éducation de l’enfant, l’école préscolaire, l’école primaire et le collège jouent un rôle primordial dans l’éducation de ce dernier. Mais l’éducation proprement dite ne résume pas qu’au cours suivi en classe, car l’éveil de l’enfant en est un atout majeur pour l’insérer dans la société et l’aider à avoir une compétence de réaction et d’interaction avec l’entourage.  Depuis longtemps, des activités ont été alors créées en vue de cela.

La classe verte : Qu’est-ce que c’est ?

On se demande parfois ce qu’est vraiment une classe verte. Une évasion dans la nature, à la découverte de végétaux et animaux ; des cours en dehors du cadre de l’école habituelle ; des moments de détentes, de partages et d’animations : c’est ce qui définit la classe verte. Le terme école est ainsi transformé en école vacante, mais les règles et les encadreurs ne sont en aucun cas changés. Chaque classe, accompagnée de l’instituteur respectif, fera toutes sortes d’activités en plein air, lors d’un voyage que l’école organisera. L’objectif principal étant de communier les enfants avec la nature, c’est-à-dire, leur faire découvrir des animaux, la forêt, d’autres personnes, des choses inédites pour les citadins. Pour cela, la plupart des classes vertes sont organisées dans une région rurale respirant la nature. À savoir qu’en majorité, les élèves de la maternelle jusqu’au collège participent à ce voyage de 2 à 3 semaines.

Les avantages de participer à une classe verte

 Une classe verte, par son but de familiariser l’enfant avec la nature, aide l’enfant à élargir son champ de vision et sa façon de penser. Ils sortent de leur cocon pour découvrir de nouvelles facettes de l’entourage tout en se cultivant. Ils pourront rencontrer par exemple des fermiers, voir les vaches et les poules ou voir directement des champs de maïs ; le tout en acquérant de la connaissance qui, évidemment, servira dans leurs études que ce soit présents ou futurs. À part cela, on vise aussi dans cet apprentissage, à déjà instaurer des réflexes d’indépendance aux enfants. Puisque pendant ces voyages scolaires, ils ne peuvent compter ni sur maman, ni sur papa ; sauf bien sûr l’assistance de l’enseignant ou d’un responsable. On en ressort donc plus mûre, responsable, autonome. Certains élèves vivent dans ses conditions de promiscuité ou encore d’étroitesse, qui leur insuffle une monotonie incessante. La classe verte permet de détruire ce cycle.

Bon à savoir

Enfants, parents aussi ont tendance à avoir du mal à se séparer durant ces semaines de classe verte. Pour éviter des pleurs et des angoisses tout le long de cette période, chaque parent, chaque enfant et chaque encadreur se réunissent pour que parents et enfants soient assurés et fixés, que ce soit sur le séjour, les fréquentations ou les activités. Mais il est aussi conseillé aux parents d’élèves d’avoir une longue conversation avec les enfants, sur le séjour, son déroulement et ce qui va avec, à la maison, quelques jours avant d’entamer le périple de plusieurs jours de la classe verte, pour se rassurer, d’un côté, comme de l’autre.

Related Articles

S’arrêter dans des endroits attachants durant un séjour au Chili

Laurent

Premier séjour en Nouvelle-Zélande : quelques points à savoir

Tamby

Que faire à Cuba : les lieux et activités incontournables

Tamby